AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 KDO •• Je te volerai ta vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

CITIZEN"Welcome in DUBLIN."


✖ MESSAGES : 22
✖ POINTS : 6
✖ EN VILLE DEPUIS LE : 22/09/2012

MessageSujet: KDO •• Je te volerai ta vie   Sam 22 Sep - 13:45


Kane D. O'Connell
30a ∞ Dublin ∞ Irlandaise ∞ Maire de Dublin ∞ Marié ∞ Europeans ∞ Michael Fassbender
« citation - parole de musique »


✖ My Story ✖
Qui suis-je ? Une ombre dans la lumière ? Les ténèbres en plein jour ? J’ignore réellement comment je pourrais me qualifier mais ce que je peux vous dire c’est que je suis un mort vivant. Je ne fais pas là un jeu de mot désastreux mais la cruelle des vérités. Je me nomme Declan Kane O’Connell et je suis mort à l’âge de vingt-cinq ans. Vous allez me dire de quoi je parle car vous me connaissez sous le nom de Kane D. O’Connell et bien sachez que tout ce que vous savez n’est rien de plus qu’une imposture comme l’est ma vie.

Tout a commencé le jour de ma naissance. Ma mère n’attendait pas un mais deux enfants. De véritables jumeaux qu’elle nomma Declan Kane O’Connell et Kane Declan O’Connell. Elle avait trouvé amusant que mon frère et moi partagions les mêmes prénoms mais dans un ordre avancé. Avec le recul, je trouve cela pathétique et mielleux mais dans le fond, c’était peut-être le seul souvenir positif que je conservais de ma triste existence. Aussi longtemps que je puisse remonter dans ma vie, je crois bien que mon frère et moi, nous nous sommes jamais entendu. Il était le mouton noir de la famille et moi, le petit prince. Nos parents n’ont jamais pourtant fait de différence entre nous mais il s’était constamment mis dans une position d’infériorité à moi, rendant ainsi notre relation impossible. Il était si épuisant d’être toujours en compétition avec mon double qu’au final, j’étais rentré dans son jeu et le détestait cordialement, le rabaissant dès que je pouvais en affichant mes réussites : en sport, à l’école et puis plus tard auprès des filles. Nous partagions la même image mais j’étais celui vers qui les autres allaient naturellement. Un leader. Mon frère lui, était l’image même du bad boy. Très vite, il est tombé dans la drogue et la délinquance. Pour mon père qui briguait un mandat de maire de Dublin ne savait plus quoi faire de lui. Puis, étrangement, lorsque nous fûmes en âge d’aller à l’université, son comportement changea du tout au tout. La mort de nos parents dans un accident de voiture était peut-être pour quelque chose dans ce revirement mais dans son regard, je pouvais toujours lire cette haine à mon encontre. Elle était toujours présente, toujours aussi vivace me rendant nerveux en sa présence.

La vie continuait pourtant et je rencontrais la belle et douce Blodwyn. Cette femme était pour moi la réponse à toutes mes prières. Nous nous sommes rencontrés par le plus grand des hasards mais pas une seule fois dans ma vie, je n’ai douté que c’était le destin. Notre destin. Elle était étudiante en Art et moi en Science Politique. Oui, mon père m’avait légué cette envie de changer le monde, de vouloir faire quelque chose de cette ville qui nous avait vu grandir. Auprès de ma petite amie, un autre monde s’ouvrait fait d’amour et de bonheur. Je l’aimais comme un dingue ! Puis un jour, tout bascula. Je m’en rappelle comme si c’était hier. J’avais acheté une bague de mariage pour lui faire ma demande. J’étais fraichement diplômé et en passe de gagner les élections municipales. Cinq ans que nous nous aimions pour moi, il était temps de fêter à la fois notre amour mais aussi ma victoire. Je n’avais plus eu de nouvelle de Declan depuis quelques semaines et ce n’était pas plus mal. Quand il était dans les parages, Blodwyn était plus que nerveuse. Elle était distante, stressée. Ce soir-là, je me rendais donc dans notre maison se trouvant non loin de la Liffey quand je découvris mon frère jumeau et ma femme dans notre salon. Declan semblait jubiler et ma femme était pâle comme un linge, rongée par quelque chose. De la culpabilité ? Quoi qu’il soit, Declan tenait absolument à ce que l’on trinque ensemble. Il avait une grande nouvelle à fêter mais son regard était si… je n’avais aucun mot à mettre sur ce que je voyais, ressentais. Mon verre à la main, j’essayais de capter le regard de Blodwyn mais celle-ci me fuyait comme la peste et une sensation de vertige m’assaillit. Ma vision devient flou et mon sang semblait s’être transformé en lave dans mes veines puis juste avant que je ne sombre j’entendis mon frère : « Ma chérie je te remercie de ton aide. » Traitres ! Quand j’ouvris à nouveau les yeux, je me trouvais dans une voiture qui fonçait droit vers une falaise et dans le rétroviseur, j’aperçus le visage de mon frère jumeau, tordu dans une grimace de jubilation. A nouveau, ce fut le trou noir.

Une semaine plus tard, je me réveillais dans une petite bicoque situé dans un petit village de pêcheur au nord de Dublin. Les propriétaires m’avaient repêché in extremis de la voiture. Une chance que je m’en sois sorti vivant et quand je leur donnai mon nom, ils me regardèrent sans comprendre. « Mon vieux, c’est que tu en as pris un sacré coup sur la caboche ! T’es à la télévision en ce moment même. Garde donc ça, c’est en direct ! » M’annonça-t-il. Il était complétement dingue ! Me relevant péniblement grâce à son aide, je m’approchais et vu l’impensable. Declan et Blodwyn main dans la main pour l’ouverture d’un musée. Le journal titrait : Kane O’Connell, malgré le deuil poursuit ses missions de Maire de Dublin. Kane. Non, c’était Declan ! J’étais Kane !! Et c’était quoi cette histoire de deuil ?! Le vieux pêcheur me tendit un journal datant d’une semaine. Declan O’Connell se suicide. Le nouveau Maire et sa fiancée en deuil. L’article mentionné une lettre mais que le corps n’avait jamais été retrouvé. Toutefois, le Maire avait procédé à l’enterrement.

Il m’avait volé ma vie et m’avait offert sa mort.

A cet instant précis, je n’avais qu’une seule envie : me venger. Toutefois comment je pouvais faire pour prouver mon identité ? Nous étions de vrais jumeaux donc nous partagions le même ADN. La seule capable de m’aider était Blodwyn mais elle était de mèche avec Declan. L’abattement me saisit à bras le corps et je cédais à la pression. J’étais un mort vivant. On m’avait volé ma vie. Durant de longs mois, je me fis une raison, travaillant comme pêcheur pour aider le couple qui m’avait recueilli comme un fils. Puis, au bout de cinq années, j’avais presque fini par m’habituer à ne plus avoir d’identité jusqu’au jour où j’entendis à la radio que la fille du Maire âgée de cinq ans était tombée gravement malade. Une petite fille. Il m’avait volé également cet enfant. J’aurais dû avoir un enfant avec Blodwyn alors nous aurions formé la famille de nos rêves. La colère que je croyais avoir endormi à jamais se manifesta comme jamais. Non, j’en avais assez de ne plus avoir de vie. J’avais travaillé dur pour en être où j’étais arrivé. Il n’avait pas le droit de récolter tous les lauriers. Ils n’avaient aucun droit ni l’un ni l’autre. Il était temps de me venger. Il était temps de lui rendre sa mort.

Il me fallut plus de deux semaines pour mettre au point mon plan. Je n’étais pas un assassin et je me répugnais à les tuer mais ivre de colère, je n’étais plus en état de réfléchir. Pire, rongé par la même haine que mon frère, ma conscience avait beaucoup de difficulté à percer le voile obscur de mes pensées. Blodwyn était encore à l’hôpital pour veiller sur cet enfant du diable. Le fruit de leur trahison. Il n’y avait donc que Declan dans la maison. Armé du harpon que j’utilisais dans la pêche au gros, je m’introduisis dans leur maison et attendit que mon cher frère rentre du travail. Sa politique était très critiquée et il ne fallait pas avoir fait de grandes études pour comprendre qu’il n’avait jamais eu les épaules pour endosser ma vie. Que les Dublinois se rassurent, à partir de cette nuit, ils auraient le maire qu’ils désiraient et non ce politicien pourri jusqu’à la moelle. C’est donc avec une grande jubilation que je vis son visage pâlir alors qu’il reconnaissait l’intrus dans son salon. « Bonsoir Declan. Qu’est-ce qui t’arrive, on croirait que tu as vu un fantôme. » Lui soufflais-je avec ironie, observant son visage se décomposer. « C’est.. tu.. tu es mort ! » Bégaya-t-il piteusement en reculant jusqu’à percuter le mur derrière lui. « Non. Tu es mort. Rectification. Il est temps pour toi de me redonner ma vie et de reprendre ta mort mon cher frère. » Puis, sans une once de regret, je tirais sur lui, le blessant mortellement à l’abdomen. M’approchant de lui, je pouvais voir son agonie et bientôt, je savourerais celle de Blodwyn. Elle avait participé à sa tentative de meurtre, elle devait payer mais au moment où je pensais cela, Declan souffla ces quelques mots qui changèrent toute la donne : « C’est ta fille… » et il mourut.

Ma fille. Abigail O’Connell était ma fille ? La chair de ma chair ? Blodwyn était enceinte de moi il y a cinq ans ?! Tout en me débarrassant du corps de mon jumeau, je réfléchissais à une vitesse folle. Je ne pouvais plus la tuer. Non ma fille ne méritait pas de vivre sans sa mère même si elle était la femme que je haïssais le plus toutefois, je ferais de sa vie un enfer. Oui, madame O’Connell ne connaîtrait jamais le repos car j’allais reprendre le contrôle de ma vie comme si rien n’était arrivé. C’est ainsi que quelques semaines plus tard, un grand journal de Dublin titrait sur la réélection miraculeuse de Kane O’Connell à la tête de la ville de Dublin. L’heure était au changement.


✖ Me, Myself & I ✖

✖ Behind the screen ✖
âge • écrire ici
prénom ou pseudo • écrire ici
sexe • écrire ici
comment as tu connu le forum ? • écrire ici
présence • écrire ici
autre chose ? • écrire ici
code du règlement •

image by consolation-prizes # code by shiya.



Dernière édition par Kane D. O'Connell le Sam 22 Sep - 19:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMINYou don't know me at all


✖ MESSAGES : 33
✖ POINTS : 17
✖ EN VILLE DEPUIS LE : 11/08/2012

MessageSujet: Re: KDO •• Je te volerai ta vie   Sam 22 Sep - 13:55

T'es beau, mais je t'aime pas scie mur big smile batte fouet mdr tourne

EDIT : raah ballon keurkeurkeur dehors

_________________
being is like pretending.
I tell my love to wreck it all .♥. « Come on skinny love just last the year, pour a little salt we were never here. My, my, my, my, my, my, my, my. Staring at the sink of blood and crushed veneer. And I told to be patient, and I told you to be fine. And I told you to be balanced and I told you to be kind» ▬ bon iver ; skinny love. codage: matchbox gif : liloo_59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

CITIZEN"Welcome in DUBLIN."


✖ MESSAGES : 22
✖ POINTS : 6
✖ EN VILLE DEPUIS LE : 22/09/2012

MessageSujet: Re: KDO •• Je te volerai ta vie   Sam 22 Sep - 13:58

T'es belle mais je t'aime pas non plus scie taré tamtam bam love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Some are like water,
some are like the heat


✖ MESSAGES : 32
✖ POINTS : 18
✖ EN VILLE DEPUIS LE : 04/08/2012

♪ OH GIVE ME LOVE.
“ Tell us who really matters:
“ What's your motto?:
“ Statut de Rp:

MessageSujet: Re: KDO •• Je te volerai ta vie   Sam 22 Sep - 17:15

Je suis beau, et je m'aime héhé
/me sort loin sors

_________________

❝KISS ME LIKE YOU WANNA BE LOVED❞
Settle down with me cover me up cuddle me in lie down with me and hold me in your arms your heart's against my chest your lips pressed to my neck I've fallen for your eyes but they don't know me yet and the feeling I forget I'm in love now
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

CITIZEN"Welcome in DUBLIN."


✖ MESSAGES : 28
✖ POINTS : 11
✖ EN VILLE DEPUIS LE : 17/09/2012

MessageSujet: Re: KDO •• Je te volerai ta vie   Sam 22 Sep - 17:33

like mdr cute
AU FAIT TON HISTOIRE EST AWESOME! J'adore la fin ! TROP BIEN raah raah raah raah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

CITIZEN"Welcome in DUBLIN."


✖ MESSAGES : 22
✖ POINTS : 6
✖ EN VILLE DEPUIS LE : 22/09/2012

MessageSujet: Re: KDO •• Je te volerai ta vie   Sam 22 Sep - 18:56

Laughing nah tourne
Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii je l'aime mon Kane !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: KDO •• Je te volerai ta vie   

Revenir en haut Aller en bas
 

KDO •• Je te volerai ta vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mathys ~ je volerai ton coeur comme on m'a volé mon âme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Baile Átha Cliath  :: DESCRIBE YOUR CHARACTER :: Tell us who you are...-