AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CFM •• I Run, I Run..And I'll find you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

CITIZEN"Welcome in DUBLIN."


✖ MESSAGES : 23
✖ POINTS : 7
✖ EN VILLE DEPUIS LE : 03/09/2012

MessageSujet: CFM •• I Run, I Run..And I'll find you   Lun 3 Sep - 11:42


Christian Flynn McAlistair
28a ∞ San Francisco ∞ Américaine ∞ Lieutenant de police ∞ En couple ∞ Groupe ∞ Matt Bomer
« citation - parole de musique »

✖ My Story ✖
McAlistair, un nom que les malfrats connaissent bien dans la mesure où nous sommes flics de père en fils. Mon père est commandant d’un district, ma sœur ainée est procureur et mon plus jeune frère est avocat. Quant à moi, le deuxième homme de la famille, je suis lieutenant à la police criminelle de San Francisco. Néanmoins, revenons en arrière. Il faut savoir que la famille McAlistair est une famille d’immigrés irlandais depuis que mon arrière arrière grand-père a foulé le sol de San Francisco. Une fierté dans la famille où tous les enfants sont bercés entre les deux pays. Je ne sais pas moi-même de quel côté du bord je pencherais si on me demandait de choisir. J’aime mes origines irlandaises mais San Francisco, reste la ville de mon enfance et de ma vie de tous les jours. Les rares fois où je l’ai quitté, ce n’était que pour voyager, voir et découvrir le monde ou rendre visite à ma mère qui voyage au grès de ses envies depuis le divorce de mes parents survenus quand j’avais à peine quatorze ans. Fiona McKinley est le portrait type de l’irlandaise au caractère de feu, un peu fantasque sur les bords. J’aime énormément ma mère mais elle a un côté un peu trop fou pour moi. Ajouté à cela qu’elle collectionne les hommes comme je collectionne mes faits de service. C’est pourquoi, j’ai toujours été plus proche de mon père qui a obtenu notre garde exclusive. Il faut dire que pour ma mère, bien qu’elle nous aime énormément, nous étions une gêne à sa vie de bohème.

Quoiqu’il en soi, nous avons rapidement appris à vivre sans présence maternelle à nos côtés. Je crois que mon père ne s’est jamais remis de son divorce et s’est consacré à notre éducation mais aussi à son métier. C’est peut-être pour cela que je me suis toujours destiné à une carrière dans les forces de l’ordre afin de le rendre fier, de lui montrer qu’il n’avait pas fait tous ses sacrifices en vain. Puis, j’ai toujours eu envie de faire ce métier. On peut dire que dans notre famille, la loi c’est la loi. Chacun à notre façon nous la faisons appliquer et si aujourd’hui, je travaille sous les ordres de mon père et en collaboration quelques fois avec ma sœur, je ne me sens pas non plus l’âme d’un fanfaron. Ma place, je me la dois et je n’ai à rougir d’aucun piston. J’ai fait mes preuves, suis sorti major de ma promotion bref je suis un bon flic et mes collègues me respectent. C’est tout ce qui m’importe réellement.

En réalité, il n’y a pas que cela qui m’importe dans ma vie. Il y a deux ans, on m’a confié une affaire pour le moins étrange. Aucun crime n’avait été commis si ce n’est celui de vol. Une voleuse nommée Panthère sévissait dans la haute sphère et personne n’arrivait à lui mettre la main dessus. Quand je ne dis personne, je dis bien personne. Cette femme car il ne pouvait que s’agir d’une femme était un véritable caméléon doublé d’un savon. Je ne compte plus le nombre de fois où elle m’est passée sous le nez et toutes ses heures de travail et de frustration. Je peux sans me cacher avouer qu’elle est mon obsession première. Je veux savoir qui elle est, comment elle fait, bref, mettre à nu tous ses secrets. C’est vital !! Il y a quelques mois, j’étais proche d’y arriver. Je m’en souviens comme si c’était hier. Avec mes collègues, nous avions monté un piège à son encontre où je devais me faire passer pour une de ses cibles préférées : un homme riche à millions et bien fourni questions œuvres d’Art. Tout roulait comme sur des roulettes quand il y a eu un grain de sable dans l’engrenage. Sans me démonter, je me suis lancé à sa poursuite mais ce soir-là, il pleuvait énormément et je n’ai commis une imprudence qui aurait pu m’être fatale si elle ne m’avait pas sauvé la vie. Cette nuit-là, un regard s’est imprimé à mon esprit. Le regard de ma panthère.

A mon réveil, je n’avais plus qu’un vague souvenir si ce n’est cet indice. Un peu trop flou pour espérer pouvoir m’en servir contre elle. Néanmoins, aussi étrange que cela puisse paraître, je crois bien avoir trouvé la femme de ma vie grâce à lui. Ivy Anderson. Une serveuse que j’ai rencontrée par hasard en allant me chercher ma dose de caféine. Tout de suite, j’ai flashé sur son regard. Il m’était comme vaguement familier sans vraiment réussir à le replacer. Quoi qu’il en soi, cela doit faire quelques semaines que nous nous fréquentons par épisode. Mon obsession est toujours ancrée en moi et ma relation avec Ivy en pâtit, surtout que je ne lui ai toujours pas avoué ma véritable profession ayant trop peur qu’elle ne s’envole. Pour tout dire, mes parents ont divorcé à cause majoritairement de cette raison et je crois que je me suis attaché à elle plus qu’à aucune autre. Puis, il y a une autre raison qui fait que je garde encore un peu mes distances : Ivy. Il y a des jours où je la sens distante avec moi sans raison aucune. Je sens que cette relation sera tout aussi difficile à gérer que mon enquête sur la panthère.
✖ Me, Myself & I ✖
Je ne serais pas hypocrite au sujet de mon physique. Je suis bien constitué avec une musculature discrète et un corps élancé. Mesurant un mètre quatre-vingt-deux, je suis le genre d’hommes que les femmes qualifient de beau-gosse. De ce fait, je n’ai jamais réellement du faire d’effort pour plaire aux femmes, mon charme irrésistible a tôt fait de le faire à ma place. Pour autant, je ne suis pas un beau parleur, j’aime la compagnie féminine mais sans pour autant collectionner les maîtresses comme on collectionnerait les timbres. Néanmoins, je suis amateur de toutes sortes de beautés – des blondes comme des brunes, des grandes comme des petites, des intelligentes comme des doucement toquées. Les quelques maîtresses que vous trouverez ici et là, vous dirons que je suis un amant fougueux et infatigable tout en étant d’un romantisme à toute épreuve ce qui fait que je ne cours jamais deux lièvres en même temps. Si je suis dans une relation qu’elle soit sérieuse ou non, je resterais fidèle à cette femme le temps que durera notre histoire d’amour ou de coucherie. Aussi, je n’apprécie que moyennement les femmes infidèles et le mensonge. Je suis d’une honnêteté débordante et en demande autant. La rupture ? Lorsque je cesse d’aimer ou d’être aimé, je ne suis pas du genre à être déçu ou à tomber dans la colère. Je mets une croix et je passe à l’histoire suivante, la vie est trop courte. Je pense que ce détachement me vient du divorce de mes parents et des nombreuses liaisons de mon père. Peut-être que je n’ai pas trouvé celle qu’il me fallait pour ne pas ressentir ce que les gens appellent : le cœur brisé. Le mariage ? Je ne suis ni pour ni contre. En toute honnêteté, je n’y attache pas grande importance.

Sinon, dans la vie de tous les jours, je ne suis pas du genre à m’angoisser pour un rien. Je la prends comme un grand livre d’énigme qui me tarde de résoudre car j’ai la fâcheuse manie de toujours vouloir découvrir les vérités. Je ne supporte pas d’être mis en échec tout comme je tiens en horreur les injustices. En même temps, quand vous êtes flic, si vous n’êtes pas curieux ni n’avez le sens de la justice, autant changer de branche toute de suite. Dans mes intérêts, je peux compter sur mon goût pour le comportement humain comme par exemple : l’histoire, l’anthropologie, l’histoire de la philosophie, celle des religions. Doté d’un QI supérieur à la normale, je comprends et assimile très rapidement et me passionne pour les études. Ainsi, j’ai constamment un livre sur mon bureau au district tout comme vous me verrez souvent lors de mes temps libres dans les musées etc. Passionné de théâtre, j’aime prendre le temps de me sortir des horaires du quotidien pour aller voir une pièce. Dans mes passions, vous pouvez également compter la musique : je suis d’ailleurs un excellent pianiste. Sportif, j’apprécie le footing, le basket ainsi que les sports de combat. Avec mon métier, je suis obligé de me maintenir en forme.

A part cela, humainement parlant, je suis quelqu’un d’ouvert et de tolérant. Toutefois, je suis assez ironique dans ma vision de voir les choses et peux me montrer sarcastique avec les gens. Déformation professionnelle. Toutefois, je teinte généralement mon propos d’une petite dose d’humour corrosif. Par contre, je n’apprécie pas la vulgarité. Aussi, si je devais me résumer, je dirais que je suis un gentleman obsédé du travail.

•• Tics&habitudes :
- Me passe la main sur le visage quand je stresse;
- Me masse la nuque quand je suis gêné ou mal à l'aise;
- Ne peut pas m'empêcher de porter un chapeau;
- Obsédé par une voleuse, cette affaire est pire qu'une obsession;

✖ Behind the screen ✖
âge • écrire ici
prénom ou pseudo • écrire ici
sexe • écrire ici
comment as tu connu le forum ? • écrire ici
présence • écrire ici
autre chose ? • écrire ici
code du règlement •

image by consolation-prizes # code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMINYou don't know me at all


✖ MESSAGES : 33
✖ POINTS : 17
✖ EN VILLE DEPUIS LE : 11/08/2012

MessageSujet: Re: CFM •• I Run, I Run..And I'll find you   Mar 4 Sep - 18:53

raah slurp ballon bed coeur vénère youpi oups sors

_________________
being is like pretending.
I tell my love to wreck it all .♥. « Come on skinny love just last the year, pour a little salt we were never here. My, my, my, my, my, my, my, my. Staring at the sink of blood and crushed veneer. And I told to be patient, and I told you to be fine. And I told you to be balanced and I told you to be kind» ▬ bon iver ; skinny love. codage: matchbox gif : liloo_59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I LOVE
Cause in time we all burn as one


✖ MESSAGES : 103
✖ POINTS : 51
✖ EN VILLE DEPUIS LE : 29/07/2012

♪ OH GIVE ME LOVE.
“ Tell us who really matters:
“ What's your motto?:
“ Statut de Rp:

MessageSujet: Re: CFM •• I Run, I Run..And I'll find you   Mer 5 Sep - 16:02

hola

_________________

❝IT WOULDN'T MATTER IF WE DIED TONIGHT❞
Hearts are racing at the speed of light, eyes are opening and rolling right, sinking feeling it's almost like, it wouldn't matter if we died tonight. We are beautiful, breakable, we're gonna lose it all to the light, cause in time, we all burn as one, in the sun, in the sky, like a shooting star, it's just who we are. Pushing, pushing, pulling, moving on, a sense of freedom we've been hanging on, I've cut the chord and now it won't be long, before we find out where it's coming from.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CFM •• I Run, I Run..And I'll find you   

Revenir en haut Aller en bas
 

CFM •• I Run, I Run..And I'll find you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LILY ❝ easy as a kiss we'll find an answer.
» Basement Vodou: Haitian Spirituality in Brooklyn
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» Una • ❝People don't change, they just find new ways to lie.❞
» Jia Li - sometimes it is necessary this to lose and go in darkness to be able to find itself

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Baile Átha Cliath  :: DESCRIBE YOUR CHARACTER :: Tell us who you are...-